Femmes, mariez-vous !

Le 31 août dernier, c’était la journée mondiale du blog. Elle fût le point de départ d’une réflexion commune sur les jeunes femmes célibataires en Afrique pour trois copines qui partagent ce statut matrimonial, dans trois pays différents. Voici leur réflexion au sujet du mariage :

Si vous pensez que ce titre (« femmes, mariez-vous ! ») a l’air d’une injonction, vous avez raison ! C’est une réalité aujourd’hui en Afrique. Lorsque vous avez un certain âge, cette phrase vous obsède. Non, vous n’avez pas le droit d’avoir des ambitions professionnelles, vous devez vous marier avant. Vous n’avez pas le droit de rêver de faire le tour du monde, vous devez vous marier avant…Vous n’avez même pas le droit de vivre seule, vous devez vous marier avant.

Personnellement, les dictats me rendent rebelle. Alors, avec les deux rédactrices de ce billet, nous avons voulu mettre des mots sur notre ressenti. On a décidé de vous dire à quel point nous sommes des femmes libres et nous refusons de nous soumettre à des impératifs insensés.

Mon cas est bien particulier car actuellement, je vis en France. Vous pouvez donc croire que je suis loin des mondanités africaines et du culte du paraître. C’est vrai, je ne le vis pas au quotidien… Même si la distance est loin de régler tous les problèmes. Plusieurs amies subissent par téléphone un acharnement visant à les unir à un homme pour apaiser les inquiétudes de la famille.

Quant-à celles qui sont sur place, voilà ce qu’elles en disent…

Sinath, France

 

Être une jeune femme célibataire au Sénégal aujourd’hui signifie ne pas être mariée (en couple ou non, tant que ce n’est pas officiel, cela n’existe pas), rien à voir donc avec la conception française ou le concubinage est répandu et socialement accepté. Cela signifie que vous n’êtes pas reconnue comme une adulte aux yeux de la société, ni même comme une femme (mais comme une enfant). Vous n’avez pas de crédibilité, que ce soit au niveau personnel ou professionnel, c’est-à-dire que vous n’êtes pas considérée comme « responsable ».

Que vous soyez indépendante (même si vous travaillez et payez vos impôts !) n’y change rien, au contraire on vous trouvera « anormal » puisque en principe, vous devriez encore vivre en famille ou mieux, déjà être mariée. Si vous êtes étrangère on le tolère, si vous êtes sénégalaise (de nationalité ou d’origine), ce n’est pas, là encore, socialement accepté, et acceptable.

Il y a quelques jours, une collègue de travail me disait qu’« être célibataire, c’est être accessible à tous ». Une conception que je trouvais curieuse mais qui expliquait un certain nombre de comportements de la gente masculine à mon égard (que l’on se doit, bien sûr, de prendre comme des compliments)!

Alors je lui ai répondu que non, « être célibataire c’est seulement donner l’illusion d’être accessible à tous »… Messieurs, ne vous y trompez pas, ce n’est qu’une illusion ;)!

Pascaline, Sénégal

 

A l’occasion de la journée internationale du blog, je ferai ma féministe. Je ne vais pas commencer en disant : être une femme, c’est blablabla…!!! J’ai toujours écrit pour dénoncer des abus, pour décrire les choses des plus drôles, bizarres de mon quotidien. Pour ce faire, je vous parlerai d’un sujet bien féministe. Je suis une femme oh! Lol…

Le truc avec l’ascension sociale, est qu’elle vient avec un nombre de problèmes dont on ignorait l’existence. Dans le royaume des femmes, les femmes mariées et/ou mères possèdent des pouvoirs incroyables de respect et surtout de garantie…. Je vais éviter de faire de longues tirades. Voici les quatre choses qu’une femme célibataire, sans enfants, quelque soient les garanties salariales qu’elle présente, ne peut pas faire :

  • Avoir un bail, un grand appartement sans qu’une personne tierce (mariée) ne se porte garant
  • Avoir un compte en banque de près de dix millions (Francs CFA) demande que vous justifiez vos revenus. C’est normal. Là où je trouve ça un peu lourd, c’est qu’une des justifications est d’avoir un conjoint (c’est noté en tout petit chez mon banquier)
  • Obtenir un visa pour les pays de la zone
  • Obtenir la garde d’un enfant

Danielle, Cameroun

Pour finir, comme le dit si bien Danielle, ces constats « touchent l’identité de la femme, mais surtout son émancipation. Alors, pour la journée internationale du blog, je le dépose là et j’espère que les mentalités changeront.»

Avec la participation symbolique et le soutien feministe de Dieretou Diallo

The following two tabs change content below.
Apres avoir terminé mes études en Economie Sociale et Solidaire, j'ai décidé de voyager pour aller voir ce que représentent les notions de développement, de bonne gouvernance ou encore de cohésion sociale au Sud de la Méditerranée, en Egypte. Entre Médina et Belle Etoile représente ces ponts tissés entre les médinas (quartiers anciens des villes du Maghreb et de certains pays d'Afrique) du Sud, et les villes du Nord, mais aussi entre le passé et le présent, l'Orient et l'Occident. C'est aussi un clin d’œil a la rappeuse marseillaise Keny Arkana et à son tube "Entre ciment et belle étoile".

2 réflexions au sujet de « Femmes, mariez-vous ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *