Bookclub : histoire d’une guerrière à cœur ouvert…

Article : Bookclub : histoire d’une guerrière à cœur ouvert…
29 octobre 2019

Bookclub : histoire d’une guerrière à cœur ouvert…

Cette histoire, c’est l’histoire de la jeune autrice franco-camerounaise Marie-Alix De Putter, qui se définit elle-même comme un être humain imparfait qui aime raconter des histoires et utiliser sa voix pour inspirer les autres à en faire de même.  Son premier livre, très personnel, « Aime, ma fille, aime ! » est sorti début septembre. A lire absolument…

J’ai rencontré Marie-Alix dans une soirée chez une amie commune. Pour être plus précise, j’ai rencontré Marie-Alix, lors d’une soirée où j’avais réussi à m’extirper de mon cocon douillet pour aller chez une amie, dans une banlieue parisienne chic, mais, qu’on se le dise, un peu lointaine… Je n’avais pas encore lu son livre, mais j’en avais entendu parler dans les « recommandations culturelles » de Lauren Bastide, la prêtresse du féminisme dans le podcast « La poudre ». Nous avons donc échangé, autour de cakes au saumon délicieux, sur son parcours, sa fille, nos points communs, la vie… La conversation fut fort agréable et j’ai eu envie de la prolonger ici, après avoir lu son livre qui m’a beaucoup touché.

Le livre… « Aime, ma fille, aime ! »

Ce livre parle avant tout d’amour : son grand Amour d’abord, Eric, jeune théologien français parti en mission au Cameroun pour enseigner, puis assassiné dans des conditions qui demeurent mystérieuses, encore aujourd’hui ; l’amour pour leur fille ensuite, à qui ce livre est dédié et transmet une leçon de vie. Cette vie pour laquelle elle s’est battue lorsque tout s’écroulait autour d’elle, grâce à ce petit être qui grandissait en elle.

Mais le livre parle aussi des réalités de ceux qui subissent les discriminations raciales dans leur quotidien, ici ou ailleurs, des idées reçues qui sont renvoyées sur les couples mixtes, comme si leur amour ne pouvait être vrai et sincère. Il parle des « cases » dans lesquelles beaucoup essaient de nous (vous ?) conformer, des injustices dans un système camerounais empêtré dans la corruption et le népotisme, de violences gynécologiques et d’inégalité d’accès aux soins, d’embuscades administratives… Il parle enfin de femmes guerrières, de métissage, de transmission et de résilience.

Mais laissons Marie-Alix nous en dire plus…

L’autrice… Marie-Alix à cœur ouvert

Crédit photo : Karine S. Bouvatier

La première question que l’on a envie de te poser est comment vas-tu aujourd’hui ? Et comment va Rachel ?

Je vais bien et Rachel va TRÈS bien ! Bien sûr, il y a des jours et périodes plus difficiles que d’autres, comme pour tout le monde, mais j’accueille chaque jour avec beaucoup de gratitude et de joie.

Comment t’es venue l’idée de raconter votre histoire ?

C’est pour Rachel, notre fille, que j’ai commencé à l’écrire. À bientôt sept ans, elle me pose beaucoup de questions sur son papa. J’ai souhaité qu’elle puisse disposer de ce témoignage sur l’histoire d’amour qui a uni ses deux parents. Je veux lui dire, ainsi qu’à toutes les personnes touchées par des épisodes difficiles, qu’une vie est possible après un drame.

Comment s’est passé le processus d’écriture ? Et plus tard, la mise en lumière de cette histoire, très personnelle et intime, aux yeux du monde ?

J’ai eu l’idée d’écrire à partir de 2016. Mais c’est l’année suivante, en 2017, que j’ai vraiment commencé la rédaction qui s’est achevée un an plus tard.  J’ai ensuite mis un an avant de trouver un éditeur… Un vrai parcours de résilience (rires !).  L’écriture de ce livre a été longue et parfois douloureuse, et il a fallu donc prendre du temps. Le ton personnel tient aussi au fait que c’est une question d’authenticité, de sincérité : le/la lecteur/rice ne peut pas comprendre ce que représente la perte d’Éric pour moi s’il ignore qui je suis. J’ai donc voulu me présenter avec mes vulnérabilités et mes faiblesses, sans masque.

Si tu devais qualifier ton livre en un seul mot, lequel choisirais-tu ?

A.M.O.U.R  🙂

Quel message souhaiterais-tu faire passer à toutes les filles (et femmes) qui nous liront ?

J’observe en toutes les femmes fortes autour de moi qui ont une capacité à s’aimer vraiment – aimer les autres, aimer la vie -, à avoir confiance en elles et à exprimer leurs convictions/envies/besoins, à persévérer face à l’adversité, à embrasser leurs vulnérabilités, à se soutenir… Chacune d’entre nous dispose d’un don, d’un talent unique trop souvent bridé, d’une voix que la société veut parfois étouffer. Et, je ne cesse de le dire à Rachel et aux jeunes femmes que j’accompagne : « Tu as de la valeur, tu es née libre, tu es née forte, alors n’oublie pas de le rester !

Tu as de la valeur, tu es née libre, tu es née forte, alors n’oublie pas de le rester !

Marie-Alix De Putter

Quels sont tes prochains projets (dont tu voudrais nous parler)?

Les échanges nés grâce à « Aime, ma fille, aime ! » avec les personnes qui ont lu le livre et/ou qui viennent me rencontrer pendant les soirées dédicaces sont incroyables. Cela me conforte dans l’idée que les histoires ont un pouvoir, celui de nous rappeler notre humanité partagée.

Ainsi, je serai reconnaissante de pouvoir continuer à raconter des histoires et à utiliser ma voix  afin d’inspirer d’autres à en faire de même !

Mille mercis !

Partagez

Commentaires

de Putter Loïc
Répondre

"Mise en lumière, très personnelle et intime, aux yeux du monde", Oui Madame : ...très intime et surtout profondément obscène et impudique aux yeux de celles et ceux qui partagent cette histoire, qui pourtant n'ont rien demandé et à qui "l'autrice" n'a rien demandé.
Comment faire le deuil d'Eric alors qu'un récit vient à présent enclore les circonstances de sa mort ?
Loïc de Putter,
frère d'Eric

pascaline
Répondre

J'en suis navrée pour vous. Pourtant, à mes yeux, ce livre honore la mémoire de votre frère qui semblait être une belle personne. Qu'il puisse reposer en paix. Très respectueusement, Pascaline.

Fanchon Plan B
Répondre

Merci Pascaline pour cette belle rencontre et ce focus délicat

pascaline
Répondre

Merci à toi d'être passée par ici :)