Ce blog a vu le jour en Égypte, en 2012, un an après la révolution qui était encore dans tous les esprits, dans ce pays où les médias sociaux & blogs ont joué un rôle non négligeable dans la chute du régime. J’y ai donc écris avec le cœur, mes ressentis, mes découvertes, mes étonnements au gré de mes rencontres et de l’actualité effervescentes et annonciatrice de changements profonds.

J’ai intitulé cette partie de ma vie, mes chroniques égyptiennes.

Plus tard, le vent m’a mené au Sénégal, de Ziguinchor à Dakar pour vivre et conter au jour le jour ce pays qui ne cesse de me surprendre, de me questionner et qui m’a amené à voir le monde sous un jour nouveau, empreint de toutes les personnes que j’y ai rencontré.

J’ai intitulé cette partie de ma vie, mes chroniques sénégalaises.

En France, de Marseille à Paris, j’ai poursuivi mes voyages au cœur des foisonnements culturels, des Afriques aux Mondes Arabes, qui me passionnent. J’en ai fait une esquisse imparfaite et subjective très emprunte des sentiments qui me traversaient au moment d’écrire.

J’ai intitulé cette partie de ma vie, mes chroniques hexagonales.

Des histoires vécues, écoutées ou lues dans les médinas, ces quartiers anciens des villes du Maghreb et de certains pays d’Afrique, j’en ai encore des milliers à vous partager, quel que soit le lieu d’où je vous parle. Des histoires de femmes, des histoires d’identités, des histoires de vies qui ont en commun de nous interroger sur nos certitudes et de faire bouger les lignes de nos schémas de pensées. Ce blog en sera le réceptacle. Il demeure un clin d’œil mélancolique à la rappeuse marseillaise Keny Arkana et à son titre « Entre ciment et belle étoile ».

Note aux lecteurs : l’ensemble du contenu de ce blog est réutilisable, mis à disposition sous la licence Créative Commons et selon les conditions posées par celle-ci :

1

 Avec l’accord de son/ses auteurs ou des titulaires des droits sur les différents contenus  – texte, image, son et vidéo –

2

Pas d’utilisation à des fins commerciales

3

Partage avec la mention « Créative commons » ou une licence identique et modification avec l’accord de l’auteur

Commentaires

Flambeaux Patrice
Répondre

Bravo pour cette initiative. Bonne route.

Gratiano
Répondre

Embarqué dans la même aventure de Mondoblog, et surtout dans le même ville que toi!!!! que de plaisir de te lire. Contact moi si possible

Limoune
Répondre

Impatiente de savoir de quel pays nous arriveront les prochaines chroniques de Pascaline.

rha972
Répondre

Bonjour Pascaline,

Merci pour l'échange sur les problèmes de l’Enfance en Afrique de l'ouest.
Kremlin Bicêtre

pascaline
Répondre

Tout le plaisir était pour moi. Nos échanges ont été productifs pour moi. Vous en aurez des nouvelles très vite!

Hélène Lame
Répondre

Bonjour, je suis Hélène Lame, protagoniste du documentaire "Si loin du vietam". J'ai apprécié votre article et aimerais entrer en contact avec vous. Mon adresse email : helmalio44@yahoo.fr. Merci de votre réponse.
Hélène Lame

pascaline
Répondre

Merci de votre commentaire et de votre intérêt. J’en suis honorée et vous écris de ce pas...